08/10/2012

A ses lèvres je goûte aux plaisirs de la vie ...

Comment la comparer au désir d'en déguster les atouts, et en conserver longtemps les plaisirs du guilledou

Robeliedevin.jpg

La robe de velours


Dans sa robe moulante, de velours mauve !
Dans un paysage de terres fauves !
Sous le soleil généreux de la nature,
Offrant à nos yeux dans son écrin de verdure,
Les rondeurs de son corps harmonieux
Qui peuvent rendre un homme heureux.
Offrant ses saveurs gouleyantes et variées
Qui de nos lèvres seront appréciées.
Nous apportant par amour une chaleur
Source autant de vie que de bonheur,
Comme le sang qui coule en nos veines
Elle est pour nous comme une reine.
Distillant en nous bonheur et plaisirs
Qui répondent à tous nos plus chers désirs.
Elle est pour beaucoup d’hommes une maîtresse
Celle qui plonge nos sens dans l’ivresse
Quand donnant libre cours à nos libations
Nous en abusons sans limitation
Mais nous savons, aussi, apprécier son corps
Sa robe, sa couleur quand rien ne l’édulcore
Sa volupté, ses caresses généreuses
Quand elle s’offre, à nous, comme une gueuse.
Pour apaiser la soif de nos fantaisies
Et redonner un nouveau goût à nos vies
Et quand nous en débouchons la bouteille
Pour boire ce divin breuvage de la treille
Nous ne pouvons pas toujours savoir
Que lorsque le vin est tiré, il faut le boire.
Car, c’est de la vigne que je vous parlais
Et du divin nectar qu’aiment tant nos palais !