24/02/2012

la course du temps

Pourqoui parler du temps, quand on parle du climat qu'il fait,
Alors que le temps n'est qu'un chapelet d'heures ...
Derrière lesquelles la vie court sans cesse ..!!!

letemps.jpg

image copiée à partir du web

La course …

Allant son chemin inexorablement,
Sans jamais s’arrêter un seul moment !
Il ne revient jamais en arrière
Pourtant nous lui courons derrière
Il poursuit, sans fin, sa course en avant
Jamais nous ne passerons devant.
Pour l’homme, c’est une poursuite haletante
Qui devient parfois une lutte épuisante !
Une lutte sans repos, sans pouvoir l’arrêter
Une lutte qu’un jour nous devons quitter,
Après avoir tenté souvent bien des folies
Abandonner, jusqu’à en perdre la vie.
Pour la suivre il faut souvent de l’audace
De sa course, il laisse toujours des traces.
Nous lui avons donné des dénominations
Pour en marquer les traits avec applications.
Je vous parlais du temps et de sa fuite
Du temps présent mais aussi de sa suite
Les poètes parlent du temps des cerises
Mais pourquoi sur le temps cette méprise
Parler du temps glacial, lourd, de saison
Quand c’est du climat qu’il est question !
Alors que le temps se compte en secondes
Que toute autre comparaison n’est que faconde.
Le temps passe, on le dit futur ou présent,
Quand il est question de la mesure des moments.
Comme le temps de l’avant, ou le temps des amours
Des temps calendriers qui se mesurent en jours.
Etapes mouvantes qui ne s’arrêtent jamais
Et dont nous parlons toujours à l’imparfait.
Quand nous parlons du temps de nos amours passées
Quand nous regardons derrière nous, nos années !
Car des heures, du temps nous sommes prisonniers
Et nous n’avons de souvenirs que dans nos greniers.


575683

10/02/2009

le solitaire et sa solitude



Vivant depuis un certain temps sans sortir
Après avoir reçu de nombreuses visites
Je vis aujourd'hui une certaine solitude ..
Je me livre à une réflexion sur le sujet !
Cherchant dans les rimes une façon de communiquer.

le Solitaire


Le solitaire

Fuyant toutes assemblées ou compagnies !
Craignant des autres et de la société, leurs folies !
Le solitaire dans son coin se réfugie,.
Effaçant de son entourage, les images de la vie.
Craignant des autres, billevesées et ironies !

Par amour, souvent, le solitaire vous ment.
Il recherche parfois d’une autre un bref moment.
Pour pouvoir en découvrir les sentiments,
Afin de voir s’il peut avoir confiance aveuglement,
Pour vivre un amour réel passionnément.

Le solitaire recherche dans l’étude, la solution
Aux problèmes que sont ses appréhensions.
Alors qu’autour de lui, n’est que la compassion
Que sa vie se déroule triste et sans passions !
Que ses jours passent sans changer sa situation !

Le solitaire, craint et ne recherche pas la notoriété
Il s’enferme dans un monde absent de libertés
Se bornant à répéter les mêmes activités
Jusqu’au jour, les ans passant, seul alité,
Il deviendra un solitaire pour l’éternité.