09/04/2007

des kikous des bisous billets doux

Boucher


Billets doux

Avec mes mots, permettez-moi mes Dames
De rallumer en moi pour vous cette flamme.
Et venir en vous écrivant ce billet doux,
Sans craindre l'ire de vos amants, de vos époux,
Vous dire comme j'aime vos kikous, vos bisous.

Être près de vous, et venir avec galanterie,
Vous dire avec amour que vous êtes chéries.
Que dans mes bras j'aimerais vous tenir
Et vous faire entendre de mon cœur les soupirs
Et sentir de votre coeur les battements de plaisir.

Mais je ne suis pas pour la poésie, un Ronsard.
Je ne suis de l'amour qu'un vieux briscard.
Qui utilisant aujourd'hui une éloquence frivole,
Tente d'encore de vous séduire par ses paroles
Et comme un papillon de fleur en fleur, je batifole.

Que je voudrais vous emmener comme ce poète
Voir si une belle rose est éclose pour votre fête.
Que je voudrais vous laisser des souvenirs,
Qui lorsque devenues vieilles, vous feront sourire,
Des moments que vous aurez passés à les lire.

Mais oserais-je encore avec vous le marivaudage,
Par des mots doux vous transporter sur une nuage?
Pourrais-je encore me permettre de vous aimer,
Et ma flamme chaque jour ici, vous la déclarer
Sans risque de me faire éconduire et châtier.

Pourtant que cela serait pour moi de belles choses
Que de pouvoir vous offrir des mots comme des roses.
Venir galamment vous tenir la main, et comme amant
La couvrir de tendres baisers qui vous enflammant
Nous offrirait ainsi des moments doux et charmants.

Nous livrant aux "Jeux de l'amour et du hasard".
Utilisant de mon vocabulaire la douceur du picard.
Vous faisant découvrir les "Plaisirs de l'amour",
Et de nos confidences de chaque nouveau jour
Nous aurions des chauds souvenirs pour toujours.

Mais ce n'est là chères Dames, qu'un doux rêve
Rêve de croire que je peux connaître encore une Eve,
Qui acceptera de partager avec moi le verbe aimer.
Partager des mots qui pourrait encore l' envoûter
Et sur les nuages d'un rêve d'amour, l'emporter.