25/04/2012

Que sont devenue nos hirondelles

En Provence, sous les corniches, elles font ou entretiennent encore leurs nids ....

hirondelle_lpo.jpg



Nos hirondelles.

Que sont-elles devenues nos hirondelles,
Qui du printemps annonçaient la nouvelle ?
Que sont-elles devenues, oiseaux du printemps ?
Qui nous annonçaient le retour du beau temps !
Leur nid sous nos toits était symbole de bonheur !
De leur retour nous attendions le jour, l’heure.
Elles reviennent chaque année vers nos maisons,
Pour retrouver le nid de la précédente saison.
Pour y venir toujours fidèle créer famille
Et dans nos ciels tourbillonner en vrilles.
N’ayant pas changé de garde-robe,
Qu’elle est belle et humble dans sa robe.
Une robe noire aux reflets d’acier,
Avec un comportement fier et princier,
Déployant ses ailes et sa queue d’aronde
Pour prendre son envol dans notre monde !
Je me souviens du temps de nos jeunesses
Quand nous guettions dans le ciel leurs esses !
Nous admirions leurs vols rapides et gracieux
Nous regardions leurs plongeons audacieux.
Leur vol nous annonçait le temps et le vent
Quand il était très bas zigzagant et rasant.
Elle montait haut pour saluer dans le ciel
La chaleur d’un messire soleil providentiel.
Montant très haut alors on dit qu’elle trisse
Un bruit strident qui parfois nous hérisse.
Et quand rangées sur les fils comme à l’école
Elles forment de longues bruyantes banderoles.
Mais aujourd’hui elles ne reviennent plus !
Nos amies du printemps de nos ciels ont disparu.
Elles ne sont plus là, pour de leurs ébats
Fêter du soleil la lumière, sa chaleur, son éclat.
Nous ne voyons plus leur départ d’automne
Vers des horizons qu’elles affectionnent.
Que sont donc devenues nos hirondelles
Qui dans nos ciels comme de fragiles demoiselles
Menaient de leurs vols de folles farandoles
Dans le ciel au dessus des toits de nos écoles.

15/12/2009

qu'il est beau mon sapin

Même quand les hommes, pour obéïr aux ordres de leurs tyrans s'entretuaient, il y eut à Noël, des moments de trêves pour célébrer l' évênement.

noel&sapin


Mon beau sapin.

Que j’aime cette chanson ; « Mon beau sapin » !
Chantée par beaucoup de voix différentes
Je la chantais quand je n’étais qu’un galopin.
Une belle mélodie douce et innocente
Pour honorer ces beaux rois des forets
Sous lesquels chaque année, le Père Noël
Viens déposer pour nous cadeaux et jouets.
Un arbre qui reviendra comme un rituel
Illuminer de ces couleurs brillantes
Nos veillées de fêtes en cette fin d’année.
Et apporter de ces étoiles scintillantes
Un peu de joie au coin de nos cheminées.
Son histoire, sa tradition n’a pas d’âge
Décoré de guirlandes de cent lumières
C’est sous ses branches que les enfants sages
Viendront réciter pour Noël leurs prières.
Et souvent voisine avec lui une crèche
Témoignage de plus de 2000 ans d’histoire
Pour nous dire comme le curé dans sa prêche
Qu’un enfant est né pour notre purgatoire.
Partout, en occident comme en orient,
Il sera présent dans les salons, dans la rue
Venu du Nord ou de nos Ardennes souvent
Décorés ils nous en mettrons plein la vue.
Mon beau sapin, tu es un roi vraiment,
Un roi de la décoration de nos maisons
Des paysages blancs, tu es le monument
Quand nous célébrons Noël aux tisons

12:18 Écrit par Aramis-le-rimailleur dans Littérature/Poésie, Scènes de la vie | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : hommes, noel, sapin, chanson, creche, maison |  Facebook |