22/11/2010

Mathusalem .. je vivrai moins longtemps que lui

comme l'arbre l'homme vieillit,
comme l'arbre l'homme dépérit...

vieil arbre.jpg



Bientôt septuagénaire.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans !
Septante ans c’est aussi sept fois dix ans !
Je suis né et je n’ai pas connu mon père
Tué en mil neuf cent quarante à la guerre
Il n’avait pas eu le temps d’épouser ma mère.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans.
Mais de mon père je ne connus pas les parents
Rejetée ma mère fut considérée comme fille mère!
Et la mort de mon père ne fut pas un critère
Pour m’accepter dans une famille trop fière.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans
Et je me rappelle des souvenir d’enfants.
Je vécu mes premières années très entouré
Ma mère avait cinq sœurs et j’étais très gâté
Mais trop jeune pour me souvenir de ce passé.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans
Après avoir vécu chez mes grands parents.
Ma mère m’ayant trouvé un père nourricier,
Je dus aller vivre dans un nouveau foyer
Que je devais, avec une demi sœur partager.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans
J’avais hérité d’un nom de famille d’antan.
Le père nourricier sévère était un batave
Qui prétendait faire de moi son esclave
Et pour mon éducation fut une entrave.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans
Et je suis là grâce à mes grands-parents
Car je dus mon avenir à mon grand-père
Qui su me donner le goût de faire carrière
Comme ingénieur, ce dont il était très fier.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans.
Une vie qui ne fut qu’un long roman.
Mais qui serait trop longue à raconter
Et dont seul les bons souvenirs doivent rester
Pour ceux qui plus tard devront de moi attester.

Bientôt deux mil onze et j’aurai septante ans.
Autrement dit cela fait soixante-dix ans.
Qui ne furent pas un long fleuve tranquille
Une vie toute dévouée à la famille
Et aujourd’hui à l’amour de deux petites filles.

Commentaires

Bonjour Freddy..Un petit coucou avec mon p’tit café, pour te souhaiter une très heureuse journée…
C'est beau ce texte mais on sent bien que tu as du en baver dans ta jeunesse..
Le ciel n’est vraiment pas joli-joli ce matin ici, il est vraiment bouché ! Ça sent la neige...
Et chez toi il fait comment ?
Gros bisous et bon mardi mon doux ami..

Écrit par : Chadou | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour l'artiste, comme je vois, tout n'a pas été rose pour toi mais comme tu le dis, ne gardons que les bons souvenirs .

Je te souhaite de fêter tes septante ans bien entouré par ceux que tu as de plus cher......et puis peut-être aussi de nous le rappeler au moment venu que l'on puisse aussi y participer.

Bonne journée.....non je n'ai pas encore repris, que du contraire l'orthopédiste a prolongé .

Gros bisous

Écrit par : mnb | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour mon très cher Aramis
en 2011 j'aurai ton âge aussi
Beau poême qui résume une partie de ta vie
Viens te ressourcer mon ami près de mon plan d'eau,chez moi il y a la vie !!!
Je te souhaite une excellente journée
Gros bisous Méline

Écrit par : mel-and-tofm | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

coucou toi
c est joliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
quel beau texte
moi c est mon anif dans 31 jours he hé
fais le compte ... tu verras ;o))))))))))))))

comme deja dis j'en ai 2 chez moi d'ingenieurs ... les meilleurs hihihi

Écrit par : Lecia | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

un très beau texte pour résumer mais la vie n'est pas finie, tu auras encore beaucoup d'années, je les souhaite belle, nous sommes de la même génération mon ami
bisous et bonne soirée
Laura

Écrit par : Laura | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
superbe le commentaire que tu m'as laissé.. un grand "merci"
moi je n'ai pas eu la chance d'avoir des enfants... c'est comme ça..
Merci pour ta visite, je te souhaite une agréable soirée, à très bientôt j'espère

Écrit par : mathusalem | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

Hyper émouvante ton histoire.
La vie n'est pas toujours une sinécure
quand on l'a déjà parcourue soixante-neuf printemps.
Bien cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'Esthète | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour cher Freddy,

Tu m'as donné les larmes aux yeux.
Quel récit émouvant.
Je vois que tu n'as pas eu facile, mais cela t'a rendu fort, tout n'est pas négatif.
Septante ans, tu as encore de belles années devant toi.
Bonne journée.
Bisous.

Écrit par : Mousse | 24/11/2010

Répondre à ce commentaire

Septante ans...70 ans
Qu'est-ce ?
Rien...Et beaucoup .....
Une regard sur le passé qui ne te fût pas simple .....l'histoire de ton Père disparu dans une guerre...Une Mère, fille-mère ...la rencontre éphémère de 2 êtres dans des temps lointains ou rien n'était simple ....où la violence des temps était .
Souviens-toi des instants heureux ...jouis de ta tranquille vie actuelle .
Que 2011 te soit une année de plus pour nous offrir tes mots, tes pensées, tes peintures....une année de plus.
Je t'embrasse Vieillard que tu es ...deviens un Sage .

Écrit par : *MeL* | 24/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir très cher Aramis
Ce soir c'est moi qui suis bloquée du dos et cela fait atrocement souffrir
J'espère que tu vas bien mon ami
Je te souhaite une excellente soirée
Gros bisous Méline

Écrit par : mel-and-tof | 24/11/2010

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas pleurer comme cela pépère ..
Tu as encore un avenir devant toi ...
Lis comme on vient te le dire

Écrit par : La Parole | 25/11/2010

Répondre à ce commentaire

bonsoir freddy
ah comme le temps passe vite
comme j'ai aimé ton texte très émouvant
la guerre tu sais ma famille en a payé les frais aussi
et pas facile (je ne sais pas si tu connais la rue Biesman à Hornu)
Mais Jules Biesman était le beau-frère de ma grand-mère, il était médecin
et on l'appelait le médecin des pauvres
il a été assassiné à Bougnies où il y a toujours une plaque commémorative
Ma marraine était enceinte et à deux jours de se marier quand son futur fut assassiné
Mon grand-père paternel prisonnier durant 5 ans en Allemagne (mon papa l'a vu d'ailleurs pour la première fois
à l'âge de 5 ans puisqu'il était bébé quand son papa fut fait prisonnier)
mes grands -parents maternelles sont des rescapés des camps (ils sont polonais)
quand à moi , non je n'ai pas eu du courage , parfois j'ai perdu pied tu sais mais la vie est tellement précieuse
que je n'ai pas voulu la laisser et chouette la mort m'a épargnée
tout gros bisous freddy

Écrit par : Anne Bilou | 25/11/2010

Répondre à ce commentaire

merci pour ton commentaire chez moi. Tu sais je ne pourrais pas vivre avec quelqu'un avec qui je n'ai plus de dialogue, je te trouve bien courageux.
gros bisous et bonne soirée
Laura

Écrit par : Laura | 25/11/2010

Répondre à ce commentaire

Magnifique poème! vraiment!!
Mes voisins ont 80 et 85 ans, ce sont des gens adorables avec un grand sens de l'humour. J'adore être en leur compagnie!
Je te souhaite une excellente journée!

Écrit par : Patouland | 26/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Aramis,
Une vie bien remplie, Hélas comme mon grand -frère né lui aussi
pendant la guerre une enfance difficile...
Maintenant tu as tes petites-filles, c'est une grande joie, moi aussi j'adore mes petits-enfants!!!
Merci pour ce beau poème.
Bon week-end
Marcelle

Écrit par : pâques | 26/11/2010

Répondre à ce commentaire

kikou l'ami
je suis bien là t'inquiète
si tu veut une écharpe c'est avec plaisir que je la ferai
donne moi ton adresse et je te l'envoi
gros bisous mon pt loup

Écrit par : andora | 26/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir FREDDY,
Je ne sais dire les chose avec autant de facilités que toi mais j'ai septante .... deux ans et ingénieur aussi je suis.
Ma vie a été beaucoup plus facile que la tienne et je suis incapable d'en dire plus.
Signé FREDDY

Écrit par : Eifel | 26/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Freddy,
Un superbe poème pour évoquer une vie de peines et d'obstacles au bonheur. Mais peut-être cela t'auras rendu plus fort. Un peu comme mon père, qui lors de ses 20 ans a été frappé par la polio, et qui a su terminer ses études d'ingénieur civil avec une super grande distinction, et qui malgré ses lourds handicaps a réussi une vie familiale et professionnelle incroyable...Et comme toi un poète extraordinaire.
Je crois sincèrement que celui qui n'a pas souffert dans sa chair et dans son coeur ne peut écrire ce que tu écris.
Alors septante années, c'est aussi le septième ciel ...
Je t'embrasse bien amicalement
Fanchon

Écrit par : Françoise | 27/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour, ce texte est émouvant, et me touche.

Comme chaque semaine me revoici pour vous donnez des nouvelles de votre grand ami DUKE. Pour ma part je trouve une nette amélioration, quoiqu’il soit toujours très contrôlé avec de nombreuses prise de sans et différents examens. Il se déplace un peu avec l’aide des jolies infirmières. Là actuellement il est en reconsolidation, n’est –ce pas bon signe, vous pouvez croire que je commence à revivre, et souhaite que notre artiste préféré reprenne le devant de la scène.
DUKE et moi vous embrassons très fort et vous remercions de votre soutien.
Bisous de nous deux
Atlantica

Écrit par : DUKE and ATG | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui à 15 h dernière représentation de "Noces de vent" et ensuite démontage du décor
Tout se passe bien
Le public semble très content
De magnifiques photos sur le blog : http://charles02.skynetblogs.be/
Arwen et Gioia

Écrit par : Arwen & Gioia et les Artistochats | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

BONJOUR FREDDY
MERCI d'apprécier mes poèmes ou plutôt les poésies que je mets sur mon blog
bientôt 65 ans en 2011 et quoi il me reste l'amour de mes enfants mes petits enfants et mes deux arrières petits enfants
l'amour s'en est allé et pourtant je l'attends toujours l'amour avec un grand A et c'est pour ça que je le "" chante "" sur mes blogs car j'y crois même si c'est utopique a mon âge mais cela me permets de vivre avec de l'espoir et s'il ne revient jamais tant pis cela ne m'empêchera pas de continuer a mettre des poèmes d'amour
FREDDY il faut se dire que nous avons mangés notre pain blanc et maintenant il reste le noir pour d'autres c'est le contraire
BONNE JOURNEE ARAMIS LE GRAND SENTIMENTAL
DANY DU SUD D'EN BAS

Écrit par : FRUITS CONFITS | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

C'est triste, banal, et surtout triste pour les grand-mère qui ont perdue très jeune leur proche.

Écrit par : Laurice | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

rire tu me dois le respect c'est soixante onze ans que je prendrai le 1 fév. prochain!! et pour me recycler en électricienne c'est naaaan!! place aux jeunes qui doivent apprendre un métier pour assurer comme nous leurs vieux jours

Écrit par : Chantal_Tootsie | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

les personnes de notre génération n'ont pas eu que des heures bleues ... mais bon !! on est là et c'est bien!!

Écrit par : Chantal_Tootsie | 28/11/2010

Répondre à ce commentaire

Merci pour ton com et bravo pour ton blog plein de poésie (s) et de chaleur dont le monde a tant besoin.
Bientôt 62, ça me tracasse, mais la lecture de tes textes m'encouragent.
J'ai trois petites filles, ça c'est important...

à+

pp

Écrit par : Paul | 11/01/2011

Répondre à ce commentaire

Dis donc....J'aime beaucoup ta façon de raconter en rimes je trouve cela très beau!! En plus quel talent je n'en serais pas capable! J'ai parcouru un peu ton blog que je trouve très chouette! Sur ton autre blog ou tu mets tes peintures j'ai voulu mettre un com sur les roses jaunes mais pas moyen les coms sont fermés! Elle sont très belles!!!Bisoussssssssss

Écrit par : gootchai | 02/02/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
j ai vu et lu et je comprends beaucoup de choses ,ce que moi je n'ai pas tout décrit
ton blog est très intéressant

Écrit par : jodane | 30/05/2011

Répondre à ce commentaire

A la lecture de votre poème, écrit à l'occasion de votre septantième anniversaire, je mesure toute l'émotion que la publication de la photo du jeune aviateur Robert Huens (de Rixensart) a suscité chez vous.

Cette émotion fut réciproque à la lecture de votre texte.

Bravo pour votre passion pour les Lettres.

Eric

Écrit par : RETRO RIXENSART | 07/08/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.