31/07/2010

La musique techno... aimer ou pas ???

Tu aimes ou tu n'aimes pas ..
Grandi avec la naissance du vrai rock ..

Les grands shows d'aujourd'hui ... bof .. je dis bof bof


wmetallica.jpg



Guitare et la musique



Ils nous chantent : que la musique est belle !
Ils nous offrent des musiques nouvelles !
Ils sont là avec batteries et guitares !
Pour nous faire entendre leurs sons bizarres !
Sous le rock, se dévoile des non harmonies
Qui ne sont qu’en musique, des hérésies !
Mais à quoi ressemble donc cette musique
Faite de hurlements et de sons hystériques ?
Qui nous étourdissent et déchirent les oreilles !
Des artistes qui braillent comme des corneilles !
Des mots étranges que personnes ne comprends
Et qui hurlent leurs chansons en transpirant !
Des soirées désaxées et délirantes
Qui se terminent en folies débordantes !
Aujourd’hui musique, égal cacophonie !
Mais que sont donc devenues les belles mélodies !
Accompagnées à la guitare, parlant d’amour
Racontant des histoires comme les troubadours.
Que sont devenus ces poètes courtois, musiciens
Qui seraient encore aujourd’hui nos anciens
Que sont devenus les Trenet, les Distel ?
Que sont devenus le Brassens, les Jacques Brel ?
Tous ces gentils poètes qui firent de la chanson,
Des poésies écoutées dans toutes les maisons.
Des musiques qui animaient nos bals d’antan
Et qui rythmaient nos valses, nos pas dansant.
Et qu’aujourd’hui, j’écoute avec mes vinyles
Avec mes CD résultats de compiles.
Pour revivre avec une certaine nostalgie
Mon temps passé, mes années de frénésie.




20/07/2010

Faisons revivre nos blogs ...

Si mes blogs sont en réparation, je ne peux m'empêcher de penser ..
Et de venir vous donner l'état d'esprit de mes sentiments actuels.


pere-et-petite fille-.jpg



Une autre page


Quelle nouvelle page ai-je tourné hier ?
Quelle nouvelle étape vers mon destin ?
Où se situe encore pour moi la frontière ?
Quand viendra de ma vie mon dernier matin ?
Quand la nature humaine prenant ses droits
Vous frappe brutalement, sans vous prévenir
Et vous terrasse, vous jetant dans l’effroi
La peur d’un demain morne, sans souvenir !


Mais ces derniers jours, mon esprit est parti
Dans les allées de mes souvenances
Pour revoir en images de ma vie les clapotis
Remontant les années, jusqu’à mon enfance !
Pour revivre en souvenir les épreuves, les choix
Les jours que des événements ont marqués !
Les jours que l’on doit marquer d’une croix
Qui par leur exception, vous laisse interloqué !


Mais la mémoire est sage, et aussi les souvenirs
Car de la vie elle nous montre de bonnes images
Celles qui de notre vie, sont images de plaisirs
Celles que n’obscurcissent pas toujours les nuages !
Et alors qu’il est agréable de se rappeler
Des moments que la vie réserve à l’amour.
De ceux qui vous ont permis de les aimer
De ceux qui vous tinrent la main certains jours.


Se rappeler aussi de ses jeunes amours passés
Et des autres aussi, ceux qui durèrent longtemps
Ceux qui vous laissèrent un souvenir blessé
Ceux qui ne furent que des rencontres dans le temps.
Mais aussi l’amour de ses proches, de sa famille
De ses petits enfants qui sont source de vie
Comme le sont aujourd’hui mes petites filles
Pour qui aujourd’hui je ferais encore des folies.






04/07/2010

Les pensées chez Mimi du Sud


Que reste-t-il de mes souvenirs?
Quand visitant le blog d'une amie du sud
Elle nous parle et montre les beautés de sa région

petanquepastis



Une pensée du sud


L'image d'une humble fleur,
Une pensée, un peu d’amitié
Et aussi un peu de bonheur
Pour un nouveau jour d’été
Offrant variété de couleurs.

Merci amie du sud, du soleil,
Tu m’apportes en cette matinée
La beauté et la douceur du miel
D’un été, une chaude journée
Qui enchante mon réveil.

Pays des aubades matinales !
Des beaux villages de jadis !
Pays du chant des cigales,
Pays du bien manger, du pastis
Pays qui soigne nos fringales !

Ses marchés aux subtiles fragrances !
Leurs senteurs de lavande, de farigoule
Les plaisirs d’une cuisine du sud de la France
Qu’accompagne poissons et barigoules
Des goûts qui laisseront longue souvenance.

J’aime aussi de ton accent entendre le chant.
Et sur la place du marché, la partie de boule
Où les joueurs en colère sans être méchants
Se dispute pour que la pétanque roule
Quand le lanceur avance en trébuchant.

Que j’aime aller me promener
Par les chemins perdus des garrigues.
Et au pied d’un olivier sommeiller
Pour récupérer de ma fatigue.
Avant au village m’en retourner.

Ce pays, est un pays de vie
Où trop vite passe les jours
Où aimer n’est jamais folie
Où j’aimerais vivre toujours
Pour retrouver de la vie mes envies.