28/06/2010

La vie, le retour et les doutes

Voilà je reviens, après avoir eu le temps d'une longue réflexion ...
Merci à vous qui êtes venus déposer des commentaires d'encouragement et de rappel de votre amitié ...!!!
lepenseur.jpg

Effacer mes doutes !

Les souvenirs en nos esprits laissent des traces !
Et ce n’est pas en vieillissant qu’ils s’effacent !
Que ce soit les souvenirs de nos amours
Ou ceux qui souvent peuplèrent nos mauvais jours !
Quand on regarde vers nos années bien passées
Ce regard nous rapporte l’image de nos destinées
Une image qui fait naître pour l’avenir des doutes
Un avenir que pour nos enfants je redoute !
Est-ce le prix des erreurs des générations
Qui laisse aujourd’hui un monde en perdition ?
Qu’avons nous fait de nos espoirs, de nos vies
De notre jeunesse, et de se nombreuses folies !
Comment avons nous épuisé les dons reçus ?
Pourquoi laisserons-nous nos héritiers déçus ?
De n’avoir su conserver leurs héritages.
Dilapidé en d’inutiles gaspillages !
Le caractère matériel de notre société
Est-elle la seule responsable de ces erreurs ?
Incapable d’assurer notre bonheur !
Mais maintenant que j’arrive en fin de route
Pourquoi aujourd’hui de ma vie je doute.
Je doute de ma vie et de ses réalités !
Je doute des amis et de leur amitié !
Je doute d’avoir mené les bons combats !
Je doute d’avoir cautionné les bons débats !
Car que fut ma vie, trop de tolérance,
De permissivités et fausses espérances !
Espérance d’un présent riche et trop prospère
D’un présent fait d’abondance et de misères.
Misères ignorées, cachées pour mieux masquer
Des hommes corrompus qui ne veulent pas abdiquer.
Notre génération qui connut les guerres!
Laissera-t-elle uniquement une image d’Hitler?
L’image d’un terrorisme soi disant religieux !
L’image de pédophiles, de pervers dangereux !
Une image d’un monde de pauvreté et de faim
Une image de dirigeants et de leur dédain !
Moi en quoi suis-je donc aujourd’hui responsable ?
Qu’ai-je donc fait pour changer l’impondérable ?
Comment ne pas douter après mes silences.
Ma passivité aveugle et mes absences !
Faut-il de l’autruche imiter l’indifférence
Et dans la terre enfuir notre insouciance
Et finalement un jour partir définitivement
En étant seul le jour notre enterrement !

Commentaires

bonjour Aramis. Quel magnifique poème de retour en arrière et d'analyse de sa vie ! Mais pensons que de nouveaux printemps fleuriront encore dans nos vallées et réchaufferont les coeurs !

Écrit par : josiane70 | 29/06/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour freddy ce que tu as écrit est on ne peut plus humain
qui n'a jamais douté, qui n'a jamais fait la politique de l'autruche...mais avec le temps qui passe à une vitesse pas possible soyons nous et essayons et ce même si c'est dur d'accepter les faits en gardant la tête froide
j'adore mon déménagement tu sais et pour rien au monde je ne reviendrai sur skynet mais je garde mes amis qui y sont et sans aucun doute
tout gros bisous

Écrit par : Anne Bilou | 29/06/2010

Répondre à ce commentaire

Oh Monsieur... ... vous voilà rentré...
L'attente fut longue, les silences trop bruyants...j'espère que vous vous portez bien.
Dieu comme j'ai pensé à vous...
Je vous embrasse fort...à très vite.
Votre Dame

Écrit par : Ethae | 30/06/2010

Répondre à ce commentaire

Kikou Aramis, C'est un bel écrit,sur beaucoup de souvenirs,
du passé,du présent,et il y a quand même
le futur,voir grandir nos enfants,nos petits-enfants,
notre famille,la mienne est trés proche,trés familliale et c'est un plus ...
Pour ma cheville et bien ça va :-) j'ai pus marcher
aujourd'hui,et poser le pied par terre,il faut que
je sois en forme,quand mon mari sera en vacances,
pour pouvoir nous ballader :-)
je te fais de gros bisous,mon mousquetaire du roi.
Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 30/06/2010

Répondre à ce commentaire

Oh là là ! Bonsoir Freddy, je suis heureuse de te savoir fort assez pour reprendre ta plus belle plume....C'est vrai que c'est une drôle d'époque que nous vivons....mais ne nous laissons pas aller à la mélancolie, nos petits enfants on encore besoin de nous !
Doux bisous amicaux mon ami, prend bien soin de toi

Écrit par : Chadou | 30/06/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour l'artiste Particulièrement heureux de te savoir de retour.Ne pas commettre d'imprudence mon cher ami.
Toute mon amitié.
Duke

Écrit par : DUKE | 01/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Freddy le plaisir de te relire..
celui qui ne doute pas ne vit pas..c'est comme ça la vie est pleine de questions dont nous n'aurons peut-être jamais les réponses, hélàs les guerres sont toujours bien présentes, l'homme n'a pas encore acquit la sagesse, un jour peut-être
essayons de la vivre le mieux possible
gros bisous

Écrit par : nays | 01/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir ,très cher Aramis
cet écrit me bouleverse mais je suis si heureuse de te reetrouver ,j'ai cru t'avoir perdu
Tu nous reviens en force c'est merveilleux et tes bons mots chasseront aussi mon mal être parfois ,le net est dur pour qui n'est pas aguerri
Prends bien soin de toi mon ami
Je te souhaite une bonne soirée
Gros bisous Méline

Écrit par : mel-and-tof | 01/07/2010

Répondre à ce commentaire

hello voisin chéri
comme se tourmentent les démons
en nos plongeons
sans démontrer forcément un vaccin;-)

Écrit par : Michaeline | 01/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Freddy... Un petit bonjour en ce matin en prenant mon habituelle tasse de café…
Hé bien, si on en croit la météo, c’est pour aujourd’hui la journée la plus chaude !
Pense à bien t’hydrater et reste le plus possible devant le ventillo !
Je t'embrasse et te souhaite une bonne journée

Écrit par : Chadou | 02/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Aramis, Je viens te souhaiter une bonne journée,
en ce dernier jour de la semaine,et puis
mon homme est en vacances ce soir lol !!
je te fais de gros bisous mon mousquetaire
du roi,de Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 02/07/2010

Répondre à ce commentaire

C'est bien les doutes et les remises en question, que les dirigeants fassent de même!
Heureuse de te voir de retour!
Bisous
Marcelle

Écrit par : Pâques | 05/07/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.