21/12/2008

La fin d'année .. et les fêtes

paysageeau


Le temps passe




Comme c’est triste quand il pleut en hiver
Alors que j’aime les paysages sous les frimas,
Quand la neige conserve la trace de nos pas,
Et que le soleil brille sur les sapins verts.

Comme elles sont tristes les froides soirées d’hiver !
Pourtant elle est belle la soirée de Noël en famille.
Comme au nouvel-an quand le champagne pétille
Et qu’une belle table attend décorée de ses couverts.

Mais il faut que s’achève le mois de décembre,
Faisant suite à un triste mois de novembre,
Pour retrouver l’espoir d’un beau printemps.

Ainsi les années ne font que passer
Pour qu’une autre puisse recommencer !
Ainsi va la fuite des heures, la fuite du temps !

16:19 Écrit par Aramis-le-rimailleur dans Genéral | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : noel chamapgne famille neige frimas |  Facebook |

14/12/2008

Femmes nous vous aimons ...

Womanflower

Les roses et leurs épines.


Comme une rose, les femmes portent leurs épines.
Dont elles nous font souvent goûter la douleur
Oubliant parfois qu’amour rime avec bonheur
Nous agressant parfois de leur ardeur féline.

Comme la tempête, la femme parfois se tourmente
Nous harcelant sans preuves pour des futilités
Qui ne sont parfois que des gestes d’amitiés !
Et à nos badinages réagit de façon incohérente.

Pourtant pour fuir la tempête nous composons
Souvent nous acceptons et baissons pavillon
Devant leur mauvaise foi triste et affligeante.

Pourtant comme les roses nous les admirons
Nous leur montrons comment nous les aimons
Mais en vain, car femme est souvent changeante.


Et pourtant comme nous vous aimons !!!

01/12/2008

Mon AUTOMNE est trop long

Que le temps semble long, quand l'automne se termine sans soleil, dans le froid, le pluie et la neige ...
Comme je ne peux pas encore sortir ..... !!!!

Chemin-Pluie

Tristesse d’automne.


Qu’ils sont tristes ces derniers mois d’automne !
Quand la nature s’endort et frissonne !
Qu’il est sombre ce mois de novembre !
Qu’il est froid et gris ce mois de décembre !
Quand dans le ciel gris roulent les nuages !
Quand pluie et neige transforment nos paysages !
Quand des jours durant on ne voit pas le soleil
Et que la terre donne sa couleur au ciel !
Que les arbres dépouillés par les vents du nord
Dressent dans le ciel le squelette de leur corps.
Tapissant les sols de leurs feuilles mortes!.
Que les vents, les tempêtes dispersent et emportent
Dans des tourbillons et de folles sarabandes.
Et qui deviendront pour la terre une provende.
Quand les frimas, la nuit, habillent la nature
D’une éphémère blanche et froide parure.
Que l’on découvre par la fenêtre le matin !
Quand le sommeil envahit nos jardins.
Quand la terre hiberne jusqu’au printemps !
Quand les fermiers désertent leurs champs !
Quand le bétail n’est plus dans les prairies
Et que la vie autour de nous semble engourdie !
Que je n’aime pas ces derniers mois de l’année !
Aux trop courtes tristes et monotones journées.
Qui m’enferment dans un univers de souvenirs !
Qui ne sont pas toujours que bonheurs et plaisirs !