26/09/2008

Inch Allah ! .. le destin

Nous ne sommes pas maître de notre destin ...
Nous ne sommes pas maître des chemins de notre vie
Tant d'éléments, de facteurs, que nous ne controlons pas viennent influencer autant notre destin que notre vie ...
Alors laissons nous vivre ...!

desertnk8

Répétitions … cogitations


Facile de dire que la vie est une aventure
Facile de dire que la vie est une lutte dure
Facile de dire comment il faut savoir lutter
Facile de dire de faire face et savoir résister
Facile de dire aux autres comment il faut agir
Facile de dire aussi comment trouver du plaisir.

Quand la vie est faite de tant de complexités !
Quand le monde évolue sans objectivités !
Quand chaque jour est un nouveau combat !
Quand demain sera pire et sans débats !
Quand le jour qui vient sera aussi décevant !
Quand demain ne sera pas plus plaisant !

Pourquoi vouloir sur le sujet philosopher ?
Pourquoi vouloir toujours pouvoir espérer ?
Pourquoi penser encore au changement ?
Pourquoi l’histoire est-elle un recommencement ?
Pourquoi ne pas se laisser simplement vivre ?
Pourquoi vouloir laisser une trace dans un livre ?

Parce que vivre c’est aussi savoir lutter !
Parce que vivre c’est aussi pouvoir aimer !
Parce que la vie n’est pas qu’un long fleuve !
Parce que la vie est souvent épreuves !
Parce que rien ne sera plus jamais facile !
Parce que rien n’a jamais été vraiment facile !

Pourtant plus rien ne sera comme c’était avant !
Pourtant je ne veux pas être démotivant !
Pourtant je voudrais éviter les erreurs du passé !
Pourtant je ne peux oublier mes épreuves !
Pourtant je voudrais encore vivre mes folies. !
Pourtant je veux donner un sens positif à ma vie !

Et croire encore à un demain !

.

04/09/2008

Dire que vous êtes belle

Un souvenir uniquement ....
le sourire avait un visage !
Mais m'a-t-elle oublié ... elle

img_fans001

Que vous êtes jolie, Madame


Je voudrais vous dire, combien vous êtes jolie
Que pour vous aimer, j’aurais fait des folies.
Que le plaisir de parfois vous rencontrer,
Augmentait mon plaisir de vous désirer.

Mais le destin, n’a pas voulu de cet amour
Nos chemins s’écarteront désormais toujours.
Et je conserverai de vous ces souvenirs
De n’avoir pu savoir satisfaire vos désirs.

Il ne me restera de vous qu’une saveur
Celle d’un baiser qui fit mon bonheur
Un souvenir pour ne pas vous oublier.

Et le temps passant, les jours effaceront
La blessure de ma profonde déception
De n’avoir été pour vous, qu’un pis-aller !