26/11/2007

les chemins du combat


Il faut savoir parfois regarder la vie de face...
surtout quand tout ne fut pas facile
Que chaque pas dans cette vie fut un combat ...
et que des victoires peuvent avoir des goûts de défaites
mais qui ne tente rien, n'a rien ..
Et que la vie continue jusqu'à la fin

 montagne_chemin

Les chemins …

Tous les chemins ne sont pas bordés de fleurs.
Tous les chemins ne mènent pas au bonheur.
Mais il faut suivre les chemins de nos vies.
Tous les chemins ! Même ceux de nos folies.
Car ils sont les seules voies vers nos choix,
Leurs directions, leurs décors changent parfois.

J’ai connu les chemins de sable de mon enfance.
Les chemins hésitants de mes peines, de mes jeux.
Les chemins pénibles du début de l’expérience.
Les chemins de l’abandon, les chemins périlleux.
J’ai connu des chemins de terre de l’adolescence.
Les chemins qui mènent vers une vie de travail.
Des chemins difficiles, fait parfois d’errances.
Des chemins qui ne connaissent pas de rails.

J’ai foulé les chemins de boue du désespoir.
Les chemins où il faut se battre pour avancer.
Les chemins de lutte pour la survie sans gloire,
Avant de trouver le bon chemin à emprunter.
J’ai marché sur les longs chemins de pierre,
Où j’ai parfois rencontré l’aventure et l’amour !
Mais où j’ai appris à franchir les frontières,
Appris aussi qu’il est des chemins sans retour.

J’ai parcouru les chemins de la douleur.
Des chemins sans fin, les chemins de la mort.
Les chemins qui nous font regretter chaque heure.
Les chemins qui nous ramènent dans un port,
Après avoir perdu des êtres que nous aimions,
D’avoir vu souffrir le monde autour de nous.
D’avoir perdu de notre vie toutes nos illusions,
Et pourtant survivre et lutter jusqu’au bout.

J’ai chevauché sur les avenues d’une existence,
Qui au fil des années devint plus rationnelle !
Pour atteindre par le travail et l’expérience,
Une situation dans notre société matérielle.
J’ai suivi les traces que d’autres avaient montrées,
Et j’ai parfois échoué mais j’ai aussi pu réussir!
Et aujourd’hui après tant d’années passées,
Je suis toujours sur des chemins d’un devenir.

22/11/2007

le vent est un messager ...


De la beauté de mes sentiments ......
Naît le charme de mes mots!
De la violence de mes tourments.....
Naît la souffrance et mes maux!



si le vent emporte mes mots vers vous,
je voudrais qu'ils soient toujours doux !
si un vent vient effacer mon silence,
que son bruit ne soit pas violence,
que son chant soit une douce mélodie.
qui illuminera un peu un moment de ma vie

motslarme

14/11/2007

Fin des mots

rideau

09:22 Écrit par Aramis-le-rimailleur dans Genéral | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

08/11/2007

Femmes on vous trouve belles

Je ne l'ai rencontrée que deux fois, et pourtant je ne peux l'oublier ...
Nos rencontres furent instants d'un bonheur trop court ...
Et aujourd'hui elle feint de m'ignorer ...

sexywoman


Effeuiller la marguerite.

Est-ce un art mesdames que de vous déshabiller ?
Quel talent d’homme faut-il pour vous admirer ?
Pour vivre avec vous ce moment délicieux
Quand vous apparaîssez complètement nue à nos yeux.
Après que nous avons enlevé avec lenteur
Les voiles qui couvrent votre corps avec pudeur.
A l’image de ces Venus antiques sortant du bain
Tentant de leurs belles mains, cacher leurs seins.
Montrer, après avoir découvert lentement,
Vos formes agréables, causent de nos tourments.
Vos nudités des milliers de fois déjà vue,
A l’image d’une femme loin d’être ingénue
Qui désire et espère atteindre au plaisir
Que pour cet effeuillage, elle se verra offrir.
....
Mais revenons sur terre, n’oublions pas l’adage
Les belles plumes n’offrent pas plus beau ramage.
Et lorsque l’oiseau a été entièrement déplumé
Il ne reste parfois qu’un corps émacié,
Ou pire encore, rempli de vilaines rondeurs
Qui n’attirent plus vos anciens admirateurs !
Et vos corps mesdames, ne sont pas statues
A l’image de certaines photos de naïades nues.
Ou d’une Venus, née du ciseau d’un sculpteur
Placée dans les musées pour les visiteurs.
Et pour certaines, vos formes ainsi découvertes
Ont été remodelées par des mains expertes.
Des fesses liposuccées aux poitrines redressées !
Nous avons droit, à des silhouettes resculptées.
Pourtant mesdames, vos formes nous plaisent toujours.
Et qu’importent leurs variétés, quand par amour
Nous vous aimons ainsi, et que dans nos cœurs
Avec votre rencontre on vit un moment de bonheur.