31/01/2007

je fais une pause

rideau copie

09:36 Écrit par Aramis-le-rimailleur dans Genéral | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

22/01/2007

Un rêve de pierre ...

En septembre 2006, j'étais à Rome ...
J'y ai visité moult musées,
j'y ai vu des tableaux magnifiques des plus grands peintres de cette renaissance italienne...
mais aussi des statues qu'on aurait parfois dit vivante ..
tant, le marbre blanc et rose paufiné par l'artiste donnait à sa sculture un aspect vivant ...
Les salles de la chapelle Sixtine, de la villa Boghèse,et bien d'autres musées ...

dees3_tp
La statue de marbre

Elle était belle comme une fleur du printemps.
Elle était belle comme une image pour enfant.
Elle était belle comme une nymphe angélique.
Elle était belle comme une déesse antique.

De son visage on admirait la douceur angevine.
De son corps on contemplait la taille fine.
Le tissu de la toge semblait de la soie d’orient.
Les plis paraissaient onduler lentement.

Cette toge laissait découvert un buste parfait
Des seins de Venus, à nos regards s’offraient.
Chaque lobe, était parfaitement sculpté
Et ne demandaient qu’à être caressé.

Son beau corps jeune, criant de vérité
Dans un rêve de désir, m’avait plongé.
J’aurai voulu dans mes bras la tenir
Et lui faire connaître de l’amour le plaisir.

Son visage donnait l’impression de sourire
Ses lèvres, sa bouche traduisaient son désir.
Mais en m’étant un peu plus approché
Je vis que ses yeux n’étaient qu’un relief figé.

Mon rêve s’écroulait, il n’était que pierre.
De ma déconvenue, je n’étais pas fier
M’étant laissé emporter par un fantasme
Je quittais la salle, déçu, sans enthousiasme.

16/01/2007

un sourire de Joconde

je suis sensible aux expressions d'un visage au sourire....
J'aime le sourire de celle que je rencontre trop rarement et qui manifeste ainsi son plaisir de me revoir ..
J'aime le sourire de ces petits enfants, qui m'ouvrent leurs bras quand je viens vers eux
Je comprends le sourire complice de deux personnes qui s'accordent ...
Mais j'aime surtout le sourire d'une amie, d'une maîtresse quand
...

joconde


Simplement un sourire


Quel bonheur de recevoir un simple sourire,
Des lèvres qui montrent un moment de plaisir
Un plaisir de donner, de montrer qu’on apprécie
D’apporter à ce moment un peu de sympathie.

Et il y en a des sourires dans la vie.
Des sourires de femmes jeunes et jolies,
Ceux des jeunes enfants encore au berceau,
Les sourires des jeunes encore puceaux.

Quel beau moment, lors d’un premier regard!
Elle vous sourit discrètement, piquant un fard.
Ce premier sourire, et des yeux qui s’allument.
Des lèvres sensuelles qui légèrement s’embrument.

Un sourire complice un sourire qu’on échange,
Lorsqu’on se retrouve après une nuit de délices.
Le sourire qui traduit le moment d’un beau souvenir
Lorsqu’on se rappelle ce que fut ce plaisir.

Le sourire de ces jeunes devenus parents
Quand ils se penchent sur leur premier enfant.
Et les sourires soupçonneux lorsque qu’ayant grandi,
Les enfants partagent avec eux leurs interdits.

Le sourire de l’aïeul qui voit ses petits enfants
Venir avec leurs petits minois souriants
Lui apporter un dernier moment d’amour,
Avant qu’il ne parte, bien loin, pour toujours.

La dernière image que nous laisserons.
Celle d’un visage, devenu ridé et long
Qui sourit encore aux derniers moments
Que lui offrent encore la vie et ses enfants.

Mais il reste aussi les sourires des artistes
Les sourires de ces personnes admiratrices
Des choses de la vie, de l’art et de la culture
Du sourire énigmatique d’une peinture.

02/01/2007

Avoir vingt ans pendans 60 ans ...


J'aime laisser mon esprit vagabonder ..
J'aime rêver autant à l'impossible qu'aux réalités de la vie
j'aime en partager certains moments priviligiés ..
comme ceux d'une rencontre fortuite ..
d'un baiser échangé furtivement lors d'une rencontre avec une amie ...
et aussi ceux de mes rêves et élucubrations .. de mes illusions ...

reve_bertrand


Savoir vivre encore.


S’envoler sur un nuage de bonheur,
Se laisser porter par les ailes d’un cœur,
Pour atteindre dans un ciel, la douceur
D’un monde bon, d’un monde meilleur.

Se laisser emporter par les vagues de la mer,
Se laisser dériver pour oublier les "hier"
Pour s’échapper d’un monde d’enfer,
De ce monde froid comme un triste hiver.

Retrouver les chemins de l’indifférence.
Revenir dans un monde de l’innocence.
Retrouver l’oubli dans l’ignorance.
Revivre les belles années de l’enfance.

Pourquoi ainsi rêver, et vouloir revenir
Dans un monde dont je ne sais me souvenir.
Pourquoi penser vivre avec moins de désirs
Dans un monde pour oublier de la vie les plaisirs.

Quand autour de nous, l'amour et l'amitié
Sont tous les jours présents et chantés.
Et d’oublier de ces jours d’hiver, l’uniformité!
D’oublier un instant du monde ses calamités.

Et profiter encore des bonheurs de la vie.
De penser , que je peux encore faire des folies
Que je peux encore admirer les femmes jolies
Et de nier en ce monde fou, la misanthropie.