27/10/2005

 les rêves .. qui troublent


Les rêves ..
ne se contrôlent pas
Mais qui se reconnaîtra ???

Pourquoi avoir peur d'écrire,
ce que parfois le désir vous inspire
Qui est-elle, cette belle hétaïre
qui me fit vivre cette nuit de délires?
...

Rêve erotique


Fantasme..
un rêve érotique


Aurai-je rêvé de l'avoir cette nuit, aimée
D'avoir de mes lèvres son corps enflammé
D'avoir réveillé en elle l'extase du plaisir
D'avoir porté son corps au sommet du plaisir

Aurai-je rêvé, de ces moments d'amour
De lui avoir offert un souvenir pour toujours
D'une nuit de folie, et de l'avoir fait mourir
D'amour, de jouissance et de plaisirs

Aurai-je rêvé d'avoir ses seins caressés
De mes lèvres, les avoir au plaisir éveillés
Avoir senti son corps sous moi se raidir
Pour mieux son plaisir atteindre et assouvir

Aurai-je rêvé, d'avoir couvert son corps de baisers
D'avoir bu la vie aux lèvres de son intimité
D'avoir su la porter vers l'extase du plaisir
En répondant à tous ses plus fols désirs

Aurai-je rêvé d'avoir de ma langue pénétré
Au coeur de son désir jusqu'ici inavoué
De m'avoir de sa jouissance inondé le visage
Réagissant à ce plaisir dément avec rage.

Aurai-je rêvé, la pénétrant profondément
De ce moment où me chevauchant lentement
Elle me donnait ses seins à embrasser
C'est alors que j'ai du me réveiller ?

Mais je n'ai que rêvé, cette nuit d'amour
Avec cette hétaïre que j'attendrai toujours
Et aujourd'hui étourdi, je dois déchanter
Ce n'était qu'un rêve, il ne pourra se réaliser

20/10/2005

L'indifférence .....Amour ..... l'oubli



Hier j’ai regardé des photos,
Des photos enfuies dans une malle.
Et je l’ai revue,
Et me suis souvenu …
J’étais très jeune encore …
Et pourtant j’ai revécu ce moment …


L'oubli


L'indifférence



Elle est passée, sans même me regarder
Elle m’a dédaigneusement ignoré
Elle a oublié tout ce que nous avions passé
Ces années, que je lui ai donné à l’aimer.

Se souvenir de nos étreintes voluptueuses.
Revoir en pensées ces moments de vie amoureuse
Revoir ce beau corps, aux courbes gracieuses.
Cette femme que je voulais rendre heureuse

Oublier que nous avons été amants
Nous nous sommes quitté sans déchirement
Notre amour s’était détruit lentement
Nos adieux ne furent pas émouvants.

Est-ce cela l’indifférence, l’oubli du souvenir ?
L’indifférence est-elle une façon de faire souffrir ?
L’oubli des moments de bonheur, de plaisir
Une fantaisie de l’esprit pour faire mal et partir.

Qui me dira, pourquoi cette indifférence
La vie n’est pas faite que d’ignorance
Pour vouloir effacer dans l’insolence
Ce que le cœur avait gardé d’espérances.

14/10/2005

des plaisirs de la table et la bonne chair

Quand je viens dans des blogs,un petit tour faire,
Il m'arrive d'y lire beaucoup de recettes culinaires.
Et comme j'aime le bon vin et la bonne chair
J'ai pensé qu'en parler pourrait vous plaire.
...
les recettes de maugus, et de dames qui veulent nous faire partager autre chose que leurs charmes.

Un bon morceau de viande


Le bien manger


Il m’arrive parfois de pouvoir penser
Que la poésie n’est pas que sentiments
Et que rimer, la bonne chair et le bien manger
Peuvent nous apporter de bons moments.

Car des assiettes, les mots peuvent chanter
Les bons aliments, les vins qui nos palais
Viennent aiguiser et nous enchanter
De leurs fins goûts, qu’on n’oublie jamais.

Les menus qu'on aime bien composer !
Les viandes dont on varie les cuissons
Les sauces qui vont les accompagner
Sans oublier les bons vins comme boissons !

Bien manger est un plaisir à renouveler
Il faut savoir en profiter et en jouir
Car un bon menu doit se sélectionner
Prendre à sa dégustation un vrai plaisir.

Et pour garder un souvenir et se rappeler
Les délicieux ingrédients qui de ces mets
En firent un repas qu’on ne peut oublier.
Un menu de chef qui impose le respect
Et qu’il faut avec modération consommer.

09/10/2005

Des politiques pas bien portants



Un peu d'humour de temps en temps
Cela rend les gens bien portants
Pourtant notre gourvenement
Est bien malade cependant



MDaerden1.jpg



Un pays malade, de ses gouvernants

C'est bien connu, notre gourvenement
Est malade, il n'est pas bien portant

Louis Michel, fait dans la dentelle
Avec l'Europe, soigne son escarcelle

Guy Verhofstadt, qui veut faire notre bonheur
A des problèmes de rate et de coeur

Didier Reynders, la petite gueule bien sympathique
En profite pour nous prendre tout notre fric

Bert Anciaux qu'est pas bien beau
Au gourvernement se sent mal dans sa peau

Coquette Marie Arena , la belle "Italia"
Fait beaucoup trop de charabia

avec la collaboration de notre supermun3901

Coquette Marie-Aréna, la p'tite italia ????
Elle a un look de bonne vieille mama

Rudy Demotte, qui nous fait payer la note
Quand il parle, de la bouche, il crachotte.

André Flahaut, qui vise toujours plus haut
A des problèmes avec ses généraux

Sabine Laruelle, la paysanne rebelle
Pour d'autres tient les chandelles

Quand l'ami Daerdenne, ne dort pas
Entre deux vignettes, il boit du ratafia

avec la collaboration de notre supermun3901

Le Daerdenne entre 2 vignettes
A toujours l'air pompette

Laurette devrait arrêter le zapping
Mais devrait subir un lifting

Laurette Onkelinck, forte en zapping
Devrait ne faire que du jogging


Fientje Moerman, c'est surprenant
Aurait souvent besoin d'un calmant

Johan Vandelanotte, qui à tout chipote
Ne supporte plus les remarques des pottes

Laurette Onkelinck, forte en zapping
Devrait ne faire que du jogging

Freya Vandenbosshe pas si moche
Mais elle souffre de la caboche

De sa pseudo démocratie humanitaire
La belle Joelle se donne du mal pour nous plaire

Marc Verwilghen, à la triste dégaine
Nous sert toujours la même rengaine

Et si revenait l'ami ceinture De Haan
Ce serait encore pour braire comme un ane

Pour se calmer l'ami Elio
A partir de Mons en fait trop
Pour remplacer son ami VanCau

Et pour les affaires ils se disent tous innocents
Pour eux, ce n'est rien ces questions d'argent.

J'en oublie et pas des moindres,
Les pauvres, ils doivent être à plaindre.

A mon Dieu qu'il est patraque notre gouvernement
Il ne devrait plus en avoir pour longtemps
Triste! triste ! d'être au gouvernement.
Ils y restent toujours trop longtemps.
Et nous pauvres citoyens, restons les cochons de payants

NB. Trois lignes pour Elio parce qu'il cumule.
allez-y comme supermum3901, liberez-vous ..je vous ajouterai dans mon post de scribouilleur comme je suis appelé

05/10/2005

Moi et l'automne



L'automne n'est pas favorable à l'optimisme.
Son ciel plombé, ouvrant la porte à l'hiver
M'apporte chaque année une forme de fatalisme
Qui me quitte quand la nature retrouve son vert.

Forêt d'automne



Errances


Dans les prés abstraits de ma tête qui pense
Poussent les fleurs de mes longues errances
Les tapissant de tous mes souvenirs
Renfermant dans mon cœur pour mon avenir.
La mémoire de mes pensées, mes bonheurs
Les rappels de ma vie et de ses malheurs.
Des fleurs ! Images de ces évènements
Qui occupèrent une vie de divers moments !

Il y a de belles fleurs qui me rappellent
Que parfois la vie pouvait être belle !
Leur parfum, nous en rappelle les douceurs !
La beauté de leur corolle de couleur
Qui de mes bonheurs sont des images
De ces courts moments vécus sans nuages.
Un moment vécu auprès d’une douce amie,
Un regard, un sourire, une fête, une folie.

Il y a de belles fleurs que vous aimez
Mais qui vous blessent quand vous les cueillez.
Et dont la vie et la beauté sont éphémères
Comme une rencontre qui laisse un goût amer.
Des fleurs dont on ne fait pas de présent
Et qui vous laissent déçus et absents
Comme après un espoir d’amour perdu,
Pour une femme qui ne vous a plus répondu.

Il y a les fleurs anonymes, petites et modestes
Qui sont la pour tous les moments qui restent.
Elles tapissent par nappe de grands espaces.
Leurs images de souvenirs ont laissé la place
Aux pensées de l’oubli, de l’indifférence
Aux moments oubliés de mes errances
Ces moments qui vous reviennent parfois
Eveillant en votre cœur un moment d’émoi
Quand feuilletant des pages de votre vie
Vous ne lisez qu'une banale comédie.
.