16/07/2005

remember "Germinal"

Se souvenir de notre passé .. pas si lointain ...
De la richesse de la Wallonie..
mais aussi de la souffrance de ses femmes, hommes et enfants ...
qui vivaient de la mine ..

La mine morte


Les Gueules Noires

Leurs visages par les sillons de sueur
Et leurs souffrances étaient creusés,
Ravinés, marqués par leurs douleurs.
Leurs yeux cernés de noir, de sang injectés,
Reflétaient l’image du pénible travail
Qu'ils avaient jour après jour presté,
Travaillant comme du simple bétail.
Ils avaient dans les mines, depuis Germinal
Payé de leur vie de nombreux tributs
Etant traités moins qu’un animal
Considérés par leurs patrons comme des rebuts.
Ils étaient fiers de leurs gueules noires
Et même s'ils avaient souvent faim
S'ils n'avaient pour plaisir que l'assommoir
S'ils souffraient pour gagner un peu de pain
Si pour vacances, ils ne voyaient que les terrils
Si leur pénible travail les abrutissait
Chaque jour côtoyant tous les périls
Dans la mine cruelle, ils descendaient.
Et là dans la chaleur, le froid, l'enfer
Aux murs de charbon, dans les galeries,
Ils se glissaient sur des dalles de fer
Pour creuser cette roche noire, pourrie
Et des entrailles de la terre, l'extraire,
Pour que nous puissions en profiter !
N'ignorons pas que c'est pour nous satisfaire
Que certains dans le fond en devront y crever.

Remember ... Bois du Cazier … 8 août 1956

Commentaires

mines merci de ton passage
merci de cette pensée

Écrit par : carole | 16/07/2005

Répondre à ce commentaire

J'étais enfant ... Lors du drame de Marcinelle
Je n'ai pas une mémoire d'éléphant
Plutôt celle d'une coccinelle
Mais cette catastrophe, je n'ai pas oublié
Relatée à outrance dans la presse quotidienne
Où quantités d'articles furent publiés
Le noir issu de la mine
Marquait le visage des rescapés
Femmes et enfants en attente avaient tristes mines
Leurs yeux tout en pleurs étaient décapés
Tant de morts pour un peu de chaleur
Dans un coup de grisou
Ce fut vraiment un immense malheur
Ils n'eurent même pas droit au tout dernier bisou ...
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 17/07/2005

Répondre à ce commentaire

Bonjour ...Aramis. Bien vu ...mon amis !
Et ma petite "blague" en accord avec ton post ...oui bien sûr elles descendaient aussi ....quel courage ils avaient ! ! !
Bonne journée et à bientôt

Écrit par : Chadou | 18/07/2005

Répondre à ce commentaire

j'habite une région qui regorgeait de mines : le Centre et pas trés loin le pays noir de Charleroi. Les hommes, de la génération de mes grands-parents, étaient des gueules noires : ils portaient avec fierté la suie sur leur visage !

Écrit par : nat | 19/07/2005

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.