03/04/2005

Pour une amie ...

pour une amie


Oh Femmes, Oh mes Dames, que me diriez-vous,
Si je vous tenais le langage ci-dessous !!!


Amitié sans Amour

Amie voudras-tu ma présence un jour
Tendrement auprès de toi, accepter.
Amie quand pourrai-je de mon rêve
Voir apparaître une réalité.
Amie, voudras-tu un peu d'amour,
De ton cœur, un jour, me donner.
Et goûter le plaisir de tes lèvres
Et la douceur de ton premier baiser.

Mais existes-tu pour moi aujourd'hui?
Car c'est pour toi que j'ai écrit.

Comme j’aurais pu l’écrire dans le passé,
Pour une tendre amie que j’aurais aimée.

Car je rêve toujours d'amitié et d'amour.
Et c'est en vain qu'au soir de chaque jour.

Je cherche dans l'amitié un peu de chaleur
Qui m'apporterait aussi un peu de bonheur.

Chaleur, bonheur qui serait fait d'affection.
Chaleur, bonheur qui deviendrait un peu passion.

Mais oublions de ce rêve insensé les chimères.
Oublions ce rêve, et restons les pieds sur terre.

Soyez pour moi mes Dames, des muses inspiratrices
Dans mon monde qui ne peut faire vivre un caprice.

Car ce n'est qu'avec mes vécus mes sentiments,
Que je trouve l'inspiration, pour écrire en ce moment.


pensées d'aujourd'hui

Commentaires

l'espoir semble revenir... ...dans les premieres lignes et s'évanouit dans les dernières...pourquoi cesser subitement d'y croire???...bisous

Écrit par : baby | 03/04/2005

Répondre à ce commentaire

Majeed Merci de ta visite su rmon blog. Le tien est interessant et bien fait. Bonne route !

Écrit par : Majeed | 03/04/2005

Répondre à ce commentaire

°°° en vitesse je te fais un kisou...

Écrit par : elle | 03/04/2005

Répondre à ce commentaire

Tu es tout pardonné... Pour l'emprunt du bougeoir et de la plume... :-) Amitiés Aramis

Écrit par : Neige | 05/04/2005

Répondre à ce commentaire

lic répond... flirter aux confins de l'irréel, sonder son âme, ses faims et ses soifs, en extraire les sucs de joie et de souffrance, les laisser décanter ensuite pour les livrer dans leurs plus beaux atours, tel est bien souvent le chemin de l'artiste...Il ne lui est pas nécessaire de toucher le vrai pour rendre visible au lecteur ou au spectateur ce qu'il peut faire vivre en émotions, c'est cela même l'essence de son don...

amicalement, Licorne

Écrit par : licorne | 11/04/2005

Répondre à ce commentaire

Angelika? Angelika.

Écrit par : Angelika | 26/05/2005

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.